Galerie d'Art de l'Impressioniste 'Giuseppe De Nittis'

English Deutsch Español

Français Português Italiano

+1 (707) 877 4321

+33 (977) 198 888

Livraison gratuite. retours gratuits Tout le temps. Voir les détails.

GiuseppeDe Nittis

 

Giuseppe De Nittis, né le 25 février 1846 à Barletta (province de Barletta-Andria-Trani, Italie), et mort le 21 août 1884 à Saint-Germain-en-Laye, est un peintre italien.
Contemporain de Giovanni Boldini et des Macchiaioli, ami de Gustave Caillebotte, Edgar Degas et Édouard Manet, Giuseppe De Nittis reste un peintre encore relativement confidentiel, y compris en Italie où il est classé trop rapidement dans l'école impressionniste italienne , malgré la variété de ses sources d’inspiration.
Après un apprentissage auprès du peintre local Giovanni Battista Calò à Barletta, il s'inscrit en 1860 à l'Académie des beaux-arts de Naples où enseigne Gabriele Smargiassi. Quatre ans plus, tard il fonde l'École de Resina, du genre réaliste. De Nittis étudie aussi la peinture en privé avec Vincenzo Petrocelli.
En 1867, il part pour Paris où il rencontre Meissonier et Gérôme. Deux ans plus tard, il épouse Léontine Gruvelle qui influence considérablement ses choix sociaux et artistiques. Ainsi, il fait son entrée dans le milieu artistique et intellectuel et fait connaissance des collectionneurs passionnés de japonisme tels qu'Edmond de Goncourt et Philippe Burty. En 1874, à l'invitation d'Edgar Degas, il participe à la Première exposition des peintres impressionnistes qui se tient dans l'atelier de Nadar.
En avril 1879, il inaugure la galerie de La Vie moderne. En 1880, il installe son atelier aux nos 3 et 3 bis rue Viète à Paris .
En 1881, il séjourne à Gersau près de Lucerne en compagnie d'Alphonse Daudet et de son épouse, à qui il offre en souvenir un tableau représentant l'endroit, qui est évoqué par les Goncourt dans leur Journal; cette huile sur panneau a été vendue 51 600 euros à Chinon le 2 décembre 2015 .
De Nittis constitue une collection d'œuvres de grande qualité, remarquée par plusieurs experts d'art japonais au pavillon de Breteuil, qu'il habite au no 12 de l'avenue Foch à Paris .
Il est au sommet de sa renommée lors de l'Exposition universelle de 1878 à Paris, où il expose onze de ses toiles.
Frappé d'une embolie cérébrale, De Nittis meurt en 1884 à Saint-Germain-en-Laye; il est inhumé à Paris au cimetière du Père-Lachaise (11e division) .
Les Bords de l'Ofanto (vers 1870).
Westminster Bridge (1878).
Promenade hivernale (1879).
Près du lac (1880).
Effet de neige (1880).
Déjeuner au jardin (1883).
Les Courses à Auteuil (1883).
Sur les autres projets Wikimedia :

Plus...



Commandez Maintenant